La sophrologie

Une méthode de relaxation psychocorporelle qui permet d’être physiquement et mentalement en accord avec soi-même, son environnement et les autres. Elle est un moyen d’aller à la rencontre de soi à travers son propre corps. Au quotidien, c’est un atout majeur pour faire face à la pression et au stress.

Mon expérience en sophrologie

Mon expérience en sophrologie me montre chaque jour que, sans se substituer à la médecine, la sophrologie est d’une aide certaine aux patients du monde médical. Pour cette raison, j’ai toujours travaillé en lien avec les médecins, (Médecins ORL, généralistes, psychiatres et spécialistes…), et également en équipes pluridisciplinaires, je suis certifiée en ETP (éducation thérapeutique du patient). J’accompagne les personnes dans la préparation d’opérations chirurgicales, mais aussi celles souffrant de douleurs chroniques, de fibromyalgie, d’acouphènes, d’hyperacousie, de vertiges, de la maladie de Parkinson, de troubles paniques, de troubles du sommeil, de dépression, de fatigue chronique, de troubles de l’alimentation… Je considère la sophrologie comme un soin de support. Dans son accompagnement la personne devient actrice de son parcours médical, elle « reprend la main » sur ce qu’elle vit, cessant de s’identifier à sa problématique, en développant ses ressources et en acquérant certaines méthodes lui permettant de traverser cette étape de vie plus efficacement et confortablement participant à l’amélioration de sa santé.

Origine et définition de la Sophrologie

Le terme sophrologie a été créé en 1960 par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre d’origine colombienne. La sophrologie se définit comme science de la conscience harmonieuse. C’est tout d’abord de Schultz dont elle s’est inspirée, (méthode de relaxation du XXème siècle, introduisant une approche psychologique dans la perception du corps propre), mais aussi de pratiques orientales comme le yoga indien, le bouddhisme tibétain et le zen japonais.

Dans son approche psycho-corporelle, elle se propose :

—  soit d’accompagner la médecine grâce à ses techniques d’approche de la douleur, de gestion du stress et des émotions, de préparation à des interventions chirurgicales, de la maternité et de la parentalité, aux greffes d’organes, mais aussi des phobies et des pathologies addictives…

—  soit de développer des capacités telles que mémoire, créativité, apprentissage.
Il y a donc deux orientations de la sophrologie, clinique et socio-pédagogique.

À savoir

La sophrologie, si elle ne se substitue en aucun cas à la médecine, apporte aux patients du monde médical, une aide non-négligeable. De plus en plus de médecins, conscients de ses apports, suggèrent à leurs patients de consulter un sophrologue en complément de leur prise en charge médicale.

Les 3 principes clés de la sophrologie

Tout effet positif sur le mental a une répercussion positive sur le corps et inversement. Ce principe part du constat que le corps et l’esprit interagissent en permanence et que tout positif appliqué à l’un aura des répercussions sur l’autre. 

^

Le principe de réalité objective

Ce principe signifie qu’il ne faut pas oublier le monde tel qu’il est. Toute action positive dirigée vers notre corps ou vers notre mental à une répercussion positive sur notre être tout entier.

^

Le principe de schéma corporel comme réalité vécue

Il s’agit de prendre conscience de soi à travers son propre corps, ce corps dans lequel on peut « voyager », « respirer », que l’on a conscience « d’habiter » grâce à l’éveil des perceptions.

^

Le principe d'action positive

Le principe d’action positive se base sur quelque chose de positif, qui est bien là, présent mais que nous avons tendance parfois à perdre de vue car la vie nous le savons n’est pas toujours un long fleuve tranquille.

Vous souhaitez me rencontrer ?

Pour tous renseignements ou rendez-vous, pour les séances individuelles, les séances de groupes, en présentiel ou à distance, n’hésitez pas à m’écrire ou à me contacter par téléphone ou bien par sms.
Séances à domicile possible quand les personnes ne peuvent pas se déplacer (handicaps, suites opératoires, maladies chroniques et autres).

T E L .
06 46 89 30 65